La vidéo fait le buzz depuis ce matin sur Facebook. On y voit une jeune fille frappant à plusieurs reprises la tête d’une tortue géante, sous les encouragements du cameraman se tenant non loin.

Le problème, c’est que cette vidéo a suscité un nombre important  de réactions, parfois violentes, de la part de Facebookeurs.  Certains n’hésitant pas à menacer physiquement la jeune fille, dont le visage n’est pas flouté sur l’enregistrement.

Après l’épisode Suzanne Hervet et des « gothiques » d’octobre dernier, cette nouvelle « affaire » nous interpelle par rapport à la facilité avec laquelle toute personne peut être jetée en pâture à la vindicte populaire sur les réseaux sociaux.

A l’IT Unit de la police, on explique qu’aucune plainte n’a été déposée au sujet de la vidéo. « Nous ne sommes pas en présence d’un délit lié à l’informatique. Toute personne qui souhaite agir après avoir vu cette vidéo peut porter plainte à un poste de police pour maltraitance d’animaux », conseille une source aux Casernes Centrales.

C’est effectivement cela la bonne marche à suivre et non pas déverser un torrent d’insultes et de menaces sur Facebook…