Sanjay Panda est catégorique, le gouvernement indien n’a rien à faire avec le projet de raffinerie de pétrole à Albion. Le Joint Secretary du ministère des Affaires étrangères indien précise même sa pensée : étant petite, Maurice n’a pas besoin d’une telle installation.  Pour le cadre du gouvernement indien, le projet de bunker hub d’Albion est par contre dans l’intérêt stratégique de Maurice, mais aussi de l’Inde. Maurice pouvant, pense Sanjay Panda, devenir un vrai hub pétrolier avec de telles infrastructures.

C’est au ministère des Affaires étrangères, à Delhi, que Panda et Gopal Baglay, le porte-parole du ministère, ont rencontré un groupe de journalistes mauriciens visitant actuellement la capitale indienne. C’était l’occasion aussi, pour Sanjay Panda de préciser le développement que l’Inde effectue actuellement à Agaléga. Arguant que le projet d’un centre de ravitaillement dans l’archipel servira également les intérêts stratégiques et économiques des deux pays.