Paul Bérenger se dit satisfait de la nomination de l’ancien juge Paul Lam Shang Leen à la tête de la commission d’enquête sur la drogue. Toutefois, il précise qu’il aurait souhaité que le gouvernement n’en limite pas les attributions au seul aspect du trafic des stupéfiants mais étende également ses travaux à la manière de traiter les consommateurs de drogues.

Abordant la renégociation du traité de non-double imposition entre l’Inde et Maurice, Bérenger affirme que le gouvernement «n’aurait jamais dû» signer le nouvel accord, car celui-ci aurait été mal négocié. Bérenger poursuit en expliquant que selon lui, le nouvel accord ferait perdre au secteur financier local des avantages cruciaux de sa compétitivité en Inde. Dans la foulée, le leader du MMM exhorte donc le gouvernement à rendre public le draft proposal soumis à l’Inde dans le cadre de la renégociation ainsi que le document final adopté récemment par les deux pays.