Le ministre des Affaires étrangères est de retour à son ancien bureau de l’Hôtel du gouvernement. Vishnu Lutchmeenaraidoo y est arrivé avant 9h ce lundi matin. Depuis, il est en consultation avec son panel d’avocats, afin de préparer son interrogatoire à l’Independent Commission against Corruption.

Dans l’entourage de Vishnu Lutchmeenaraidoo, on le dit combatif après avoir pris des coups à répétition durant le mois écoulé. Un proche confie même que la prochaine communication politique de l’ancien ministre des Finances pourrait être assez rentre-dedans. Ce dernier ne se privera pas, en effet, d’insister sur le fait qu’il est victime d’un « complot politique ». C’est d’ailleurs plus ou moins avec la même approche qu’il abordera son audition à la Commission anticorruption.

Dans le camp de Vishnu Lutchmeenaraidoo, on précise que celui-ci pourrait aller assez loin en précisant « à qui profite le crime » de son éviction des Finances. Quitte à en assumer les conséquences politiques. L’entourage de Lutchmeenaraidoo croit, en effet, savoir qu’à l’exception de sir Anerood Jugnauth, ce dernier bénéficie d’un grand élan de sympathie au sein du gouvernement.

Photo : Vishnu Lutchmeenaraidoo, alors ministre des Finances, en compagnie de Roshi Bhadain lors d’une conférence de presse sur les smart cities.