C’est à son appartement de Paris que Dawood Rawat a reçu ION News. Pendant deux heures, le propriétaire du groupe BAI a répondu aux questions sur les différents aspects de «l’affaire BAI». Evoquant aussi bien les mesures prises avant l’intervention de l’Etat pour assainir les finances du groupe que les recours internationaux qu’il envisage contre le gouvernement. Celui-ci avait d’ailleurs souhaité par deux occasions sceller un «deal», selon Dawood Rawat. Nous publions les trois vidéos de l’entretien à partir de ce jeudi soir.

C’est par le volet le plus polémique de l’interview de Dawood Rawat que nous commençons. Le fondateur du groupe BAI prend en effet à contre-pied les récentes déclarations de sir Anerood Jugnauth et de Pravind Jugnauth. Pour Rawat, non seulement le MSM a bien reçu des financements du BAI ces dernières années, mais en plus, il estime que c’est le parti à avoir reçu le plus de dons de son groupe. Au passage, il égratigne sévèrement Showkutally Soodhun qu’il présente comme l’intermédiaire entre lui et le MSM.

ION News a contacté le ministre du Logement et des Terres pour recueillir son commentaire par rapport aux dires de Rawat. Soodhun maintient que son parti n’a reçu aucun financement de la BAI ces dernières années. « Nous n’avons pas reçu un sou en 2014 », dit-il, mettant Rawat au défi de prouver ce qu’il affirme. Le président du MSM explique que sa dernière rencontre avec l’homme d’affaires, en présence du Premier ministre actuel, remonte à avril 2014. Précisant qu’aucune discussion d’argent n’avait alors eu lieu.

NdlR : La 2e partie de la vidéo sera en ligne ce mardi 16 juin, la 3e et dernière le vendredi 19.
Et pour la transparence : Dawood Rawat et ses proches n’ont ni de près ni de loin contribué au financement de cette initiative d’ION News. Nous avons sollicité l’entretien depuis plusieurs semaines, il y a consenti pour ce jeudi 11 dernier.