«C’est malsain», déplore Amédée Darga, que presque 70% des Mauriciens expriment un malaise à l’idée d’exprimer librement leur opinion politique. C’est ainsi que le directeur de Straconsult commente un des volets du sondage Afrobarometer rendu public ce 11 avril.

Pour l’auteur de l’étude, la «frayeur» des Mauriciens sur ce sujet indique un clientélisme et un patronage politiques très fort à Maurice. Menant ainsi les personnes à ne pas exprimer ouvertement leurs opinions politiques par peur de représailles ou de ne pas obtenir une promotion.

Amédée Darga se félicite toutefois du fait que 63% des personnes interrogées placent leur identité ethnique et leur nationalité sur le même plan. Tout en s’interrogeant sur l’identité qui domine chez près de deux Mauriciens sur trois quand il faut aller voter, par exemple.