Le trajet Curepipe–Port-Louis, sans arrêt, devrait prendre plus d’une heure en métro. C’est ce qu’avance la Plateforme Anti Metro en se basant sur des données fournies par Nando Bodha. Le ministre du Transport avait indiqué, au Parlement, que la vitesse sera limitée à 25 km/h en zone urbaine.

Si des arrêts d’une minute ont lieu aux 19 stations sur ce trajet, le voyage durera au moins 1h20, explique Jayen Chellum dans un courrier adressé à Nando Bodha. Dans ce cas, pourquoi les passagers choisiraient d’être debout pour la majorité en prenant le métro au lieu d’être assis dans un bus ? s’interroge le porte-parole de la Plateforme Anti Metro.

Chellum suggère ainsi à Bodha de tester un couloir réservé aux bus afin d’avoir une meilleure compréhension «basée sur des faits» du temps du trajet Curepipe–Port-Louis. Cette expérience pourrait se faire, explique le porte-parole de la plateforme, «durant quelques heures». Il note au passage que le mardi suivant la Pâques, ce trajet en bus a pris 35 minutes, durant les heures de pointe.

La Plateforme Anti Metro réitère son appel pour un rendez-vous avec le ministre.

Lire le courrier adressé au ministre Bodha ici.