La nouvelle direction de l’ancien hôpital Apollo Bramwell n’a pas tenu ses promesses, selon la Confédération des travailleurs du secteur privé. Selon Jane Ragoo et Reeaz Chuttoo, si Omega Ark avait pris l’engagement de ne pas licencier les salariés de la clinique privé, il leur a néanmoins été demandé de signer de nouveaux contrats de travail.

Or, affirme les syndicalistes, le ministère du Travail avait demandé à Omega Ark d’attendre avant de faire signer les nouveaux contrats de travail, certaines clauses étant jugées moins avantageuses pour les salariés. Ragoo et Chuttoo avancent que les employés ont dû le faire « sous pression ». Une nouvelle fois, le syndicat en appelle au ministre Soodesh Callichurn.