Rebondissement de taille. Courts Asia, dans un communiqué émis cet après-midi, se dit « choqué(e) et étonné(e) » d’apprendre, par le biais de la conférence de presse de Roshi Bhadain, mardi dernier, qu’elle n’a pas été retenue comme repreneur de la chaine de magasins du groupe BAI. Cela alors que les special administrators avait assuré la compagnie, par écrit et « de manière explicite », que « Courts Asia était le soumissionnaire retenu pour l’acquisition de l’entreprise de Courts Mauritius ». La compagnie singapourienne s’est exprimée par la voix de son CEO, Terry O’Connor.

Dans le communiqué reçu cet après-midi, Terry O’Connor soutient que Courts Asia « avait envisagé de conserver plus de 85% des employés et 100% des employés des employés subalternes ayant de nombreuses années de service ». Les special administrators de la BAI, dit-il, avait assuré la société que la partie mauricienne avait engagé des « discussions exclusives » avec Courts Asia « qui n’incluaient pas d’autres soumissionnaires ».

Terry O’Connor, par ailleurs, que sa compagnie « attend d’être informé(e) officiellement de l’issue de l’offre ». Courts Asia a aussi écrit aux special administrators, réclamant des « précisions urgentes quant à la transparence et la gouvernance du processus de soumission ».