La justice avait demandé à l’ancien Premier ministre de se tenir à la disposition de la police à toute heure du jour et de la nuit. Ce vendredi, la Cour de district de Curepipe, là où la charge provisoire de blanchiment a été logée contre Navin Ramgoolam, a levé cette obligation.

Si les avocats de l’ancien Premier ministre avait souhaité que leur client se rende au Central Criminal Investigation Department (CCID) de 8h à 17h en jour de semaine, la poursuite avait, elle, réclamé sa disponibilité entre 9h et 20h. La Cour de Curepipe a finalement coupé la poire en deux. Navin Ramgoolam aura ainsi l’obligation de se tenir à disposition des officier du CCID de 9h à 18h les jours de semaine et de 9h à 13h les samedis.

Me Gavin Glover, l’un des avocats de Ramgoolam, s’est félicité de cette décision qui évitera, selon lui, les « abus de la police comme mardi dernier » qui fait « ce qu’elle veut quand elle veut ».