Follow Us On

Slider

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), en France, a identifié une soixantaine de substances chimiques potentiellement dangereuses, dont du glyphosate, dans des couches jetables pour bébé. En rendant son rapport public ce mercredi 23 janvier, elle prévoit une rencontre avec fabricants et distributeurs afin qu’ils présentent des mesures correctives.

Les experts français indiquent que «ces substances chimiques peuvent migrer dans l’urine et entrer en contact prolongé avec la peau des bébés». Des pesticides interdits depuis quinze ans en France, telles des hydrocarbures aromatiques polycycliques présentes dans la fumée de cigarette ou les moteurs diesel, ont également été découverts parmi les 23 types de couches soumis à des tests.

Les experts évoquent des risques pouvant aller de l’apparition d’allergies cutanées à des dérèglements de l’appareil reproductif. Voire la formation de cancers. L’Anses déplore ainsi le manque de transparence quant à la composition de ces couches et invite les fabricants à éliminer ces substances. Ces révélations suivent les informations publiées en 2017 et en 2018 par le magazine français 60 millions de consommateurs qui mènent souvent des tests sur des produits de consommation courante.

Benjamin Binot, le directeur général de Procter et Gamble France, a déjà réagi sur la radio française RTL en affirmant que les couches Pampers «sont sûres».

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News
[L’interview] Sesungkur parle de son avenir politique ce jeudi 24 janvier à 17h30

Ses adversaires politiques estiment qu’il n’obtiendra pas d’investiture pour les prochaines législatives. Quelques-uns de ses camarades de parti pensent que...

Close