Personnages

Le diable ( D )
Celui qui est tenté par le diable ( C )

Lire la première partie

C : Que se passera-t-il ensuite ?

D : Vos rêves les plus fous deviendront vrais. Vous serez en moins de deux quelqu’un d’important, un homme de pouvoir. Vous aurez de l’argent à ne plus savoir qu’en faire. Et plus encore. Il suffit de demander.

C : C’est aussi simple que ça ?

D : C’est plus simple que vous ne le croyez. Voulez-vous que je vous explique la procédure à suivre pour vendre votre âme ?

C : Oui, monsieur le Diable, je suis toute ouïe. Que doit-on faire ?

D : Je suis, comme vous le savez, un diable qui vit avec son temps et mes méthodes sont tout ce qu’il y a de plus moderne. Ainsi, je vous propose un contrat en bonne et due forme. Je vous signale, par ailleurs, que je compte très bientôt lancer mon site Web, qui saura séduire le plus grand nombre : www.tirerlediableparlaqueue.com

C : Je vous avoue que je suis impressionné. Que pouvez-vous me dire à propos du contrat ?

D : Je vous explique. Votre âme appartiendra au Diable jusqu’à la fin des temps. En contrepartie, tous vos rêves se réaliseront.

C : C’est aussi simple que ça ? C’est presque trop beau pour être vrai. Il n’y a pas d’arnaque dans cette affaire ?

D : Mais pas du tout. Accuser le diable d’être un arnaqueur, c’est comme accuser un âne du délit de la bêtise. Il y a cependant quelques inconvénients et je me dois de vous en parler.

C : Quels sont les inconvénients ?

D : L’inconvénient majeur est que votre âme ne vous appartiendra plus. D’autre part, vous devrez toujours repousser les limites de la malhonnêteté. Vous savez fort qu’on commence par voler un œuf et on finit…

C : Et on finit par…

D : On finit par…

C : Voler un bœuf !

D : Oui, un bœuf ! Vous avez tout compris cher ami.

C : Bœuf !

D : Bœuf, en effet. Et comme dirait l’autre, l’appétit vient en mangeant. Vous voudrez toujours plus. Vous ne pourrez plus vous arrêter.

C : Est-ce que ma conscience me reprochera ma malhonnêteté ?

D : Mais vous n’aurez plus de conscience l’ami. Elle se retrouvera dans les poubelles de l’enfer.

C : Mais qu’en est-il des autres, de la société, est-ce qu’ils voudront d’un tricheur, d’un menteur ?

D : Vous voulez rire ? Est-ce une question ou une blague ?

C : C’est bien une question.

D : Mais on vous aimera d’autant plus, cher ami. On vous admirera, on ne cessera de vous applaudir. Les hommes et les femmes aiment le pouvoir. C’est ainsi depuis la nuit des temps.

C : Même quand ce pouvoir est illégitime, qu’il n’est pas mérité ?

D : Mais on s’en fout de la légitimité. Le pouvoir corrompt les âmes, de ceux qui le possèdent, de ceux qui le subissent.

C : Mais il se trouvera quand même quelques personnes honnêtes pour me critiquer ?

D : Vous êtes décidément bien naïf, l’ami. On trouve bien sûr, ici et là, quelques âmes sincères. Mais autant dire, étant donné leur nombre, qu’ils ne servent à rien. Laissez-moi vous expliquer une chose. Le monde se divise en trois catégories : ceux qui se prosternent face au pouvoir et qui en profitent, ceux qui sont indifférents au pouvoir et ceux qui combattent ce même pouvoir. Et devinez quoi ?

C : Quoi, monsieur le Diable ?

D : J’ai une question quiz pour vous.

C : J’adore les quiz, presque autant que la viande de bœuf.

D : Le bœuf ! Qui vole un œuf finit par voler un….

C : Un bœuf !

D : Un bœuf !

C : Bœuf !

D : Allons-y pour ma question quiz. Et la majorité des hommes se retrouve, selon vous, dans quelle catégorie ? Dans la première, la deuxième ou la troisième ? Question que trop simple.

C : Dans la première ?

D : Bingo ! Vous avez gagné ! Et vous avez droit à un prix !

C : Lequel, monsieur le Diable ?

D : Un tour guidé en enfer, tous frais payés !

C : Merci, monsieur le Diable. Quel beau cadeau.

D : Je vous en prie. Le diable sait être généreux.

A suivre, la troisième et dernière partie.