C’est lors de la journée internationale du braille, le 4 janvier dernier, que la lacune a été à nouveau été évoquée. Le bureau de l’Attorney General et le centre Loïs Lagesse se sont donc associés pour éditer la première version de la Constitution accessible aux mal voyants et aveugles.

Maneesh Gobin, estime que la Constitution est la meilleure façon pour le citoyen de se connecter avec son pays. Avec cette version en braille, l’Attorney General estime que la loi suprême du pays devient accessible à un plus grand nombre de Mauriciens. Le ministre insiste toutefois sur la nécessité de former un maximum de mal voyant et d’aveugles à la lecture du braille.

Les municipalités aussi bien que les district councils ont reçu des copies de la version braille de la Constitution. Gobin précise également que l’exercice de distribution des Constitutions imprimées se poursuit toujours.