Les travaux de la Commission d’enquête instituée contre l’ex-présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, ont repris ce lundi. Convoqué de nouveau, Jaysen Nundoosingh, représentant de la Barclays, a soumis les détails relatifs aux cartes de crédit émises par cet établissement au nom de l’ex-locataire du Réduit. Notamment la fameuse carte Platinum mise à sa disposition par l’ONG d’Alvaro Sobrinho, Planet Earth Institute (PEI).

Cette carte a un plafond de dépenses de Rs 1 million et a été activée en mai 2016. Les premières dépenses ont débuté quatre mois plus tard, jusqu’à ce qu’elle soit «closed» en avril 2017. Le juge Asraf Caunhye a mis en garde le représentant de la Barclays qui se contentait de lister les sommes dues et leur remboursement. Qui a remboursé le montant de Rs 318 000 dû à un moment donné ? a intervenu le président de la commission d’enquête. C’est le PEI qui procède aux remboursements, a alors précisé le cadre de la Barclays.

«You are looking for trouble now! I better warn you! We’ve been very patient! We allowed you a lot of time!» a lancé le président de la Commission d’enquête à Jaysen Nundoosingh. «It was very clear what you were required», lui a-t-il déclaré en levant la séance pour quelques minutes. «We need full particulars of each item», a lancé le juge Caunhye à Rishi Pursem. Invitant l’avocat à expliquer à son client ce que la Commission d’enquête recherche.

La suite de l’audition de Jaysen Nundoosingh ici