Quand l’affaire Platinum Card éclate dans la presse, fin mars, Ameenah Gurib-Fakim s’est tournée vers Ivan Collendavelloo pour chercher conseil. Le Deputy Prime minister lui a suggéré de remettre en question, via les médias, l’authenticité des relevés de compte qui avaient été publiés par l’express.

L’ancienne présidente de la République dépose de nouveau devant la commission d’enquête que préside le juge Asraf Caunhye en ce moment. D’abord sollicité par Gurib-Fakim, l’Attorney General Maneesh Gobin lui avait indiqué qu’il n’y avait pas grand-chose qui pouvait être fait suivant la parution de l’article.

Les relevés de ses cartes bancaires sont passés à la loupe.

Un représentant de la Barclays Bank, auditionné en premier, a produit devant la commission d’enquête Caunhye les relevés des quatre cartes utilisées par l’ex-locataire du château du Réduit ce mardi 21 août. Ils concernent trois cartes personnelles et une carte de crédit Platinum que lui avait confiée l’ONG Planet Earth Institute (PEI), financé par le banquier angolais Alvaro Sobrinho.

C’est en raison de l’utilisation de cette carte à des fins personnelles, soit des dépenses à hauteur de Rs 400 000 qu’elle avait été invitée à démissionner plus tôt cette année.

Compte rendu complet à suivre