La Commission d’enquête sur l’ex-présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim avance à grand pas. Quatre témoins ont été auditionnés par le président de la Commission, Asraf Caunhye ce jeudi 11 octobre. Il s’agit de Tamanah Appadu, secrétaire permanent au Prime Minister’s Office (PMO) ; Satyadanand Aujeet, Deputy Permanent Secretary (DPS) du PMO ; un représentant du Registrar of Companies et l’Acting Deputy Director of Investigation de l’Independent Commission against Corruption (ICAC), Paramhans Allear.

Le juge Asraf Cauhnye a voulu savoir si Dass Appadu avait fait une demande pour un «leave without pay» pour travailler dans une compagnie privée. Le DPS du PMO a révélé que Dass Appadu avait effectivement fait une demande en ce sens le 7 février 2017. Le fonctionnaire, affecté au château de Réduit, avait dans sa demande fait ressortir qu’il lui soit accordé un an de «leave without pay», car il venait d’être recruté comme CEO de Vango Property. Sa lettre de nomination a été signée par Alvaro Sobrinho, le banquier angolais qui gère cette société. La demande de congé a été accordée, ajoute-t-il.

Par ailleurs, Dass Appadu a, dans une correspondance adressée au Secretary to Cabinet, indiqué qu’il souhaite revenir à son poste comme secrétaire permanent, mais pas à la State House. Le 15 mai 2017, Dass Appadu a été reconduit à son poste au ministère de la Fonction publique. L’ex-secrétaire à la présidence a été auditionné pendant 6 heures par l’ICAC le 25 mai dernier sur les liens avec Alvaro Sobrinho.

Le fonctionnaire du PMO a ensuite expliqué la procédure pour l’autorisation des voyages d’Ameenah Gurib-Fakim. Il a ajouté qu’à plusieurs reprises, le PMO ne l’a pas autorisée à quitter le pays. Les correspondances que le PMO a reçues concernant la mise sur pied de la Commission d’enquête par Ameenah Gurib-Fakim a aussi été abordée lors l’audition du DPS.

Le 16 mars 2016, explique Satyadanand Aujeet, le PMO a d’abord reçu la lettre de sir Hamid Moollan, informant son «Dear Prime Minister» qu’il a été nommé pour présider la Commission d’enquête. «I will accept, given all formalities be fulfilled», écrit sir Hamid. La correspondance de l’ex-présidente de la République a ensuite été reçue au PMO, indiquant qu’elle a mis sur pied une Commission d’enquête sur les compagnies gérées par Alvaro Sobrinho. La dernière lettre est celle de Pravind Jugnauth, informant l’ex-présidente de la République qu’elle a violé la Constitution.

La Commission d’enquête siégera de nouveau le 25 octobre prochain. L’Acting Deputy Director of Investigation de la commission anticorruption, Paramhans Allear sera auditionné quant à deux documents : le «visitors’ book» et le «vehicule registration book» saisis par ses enquêteurs.