Ameenah Gurib-Fakim a demandé à la Barclays d’annuler la carte de crédit que lui a attribuée Planet Earth Institute (PEI) car elle l’a utilisée à plusieurs reprises en croyant qu’il s’agissait de sa carte personnelle. Lors de l’audition du représentant de l’établissement bancaire devant la Commission d’enquête instituée contre l’ex-présidente de la République ce jeudi, le représentant de l’établissement bancaire a fait état d’un courriel daté du 23 mars 2017.

Jaysen Nundoosingh, Head of Wealth and Premier Banking, a indiqué que le courriel donnait des instructions pour rembourser une somme de Rs 2,2 millions à l’ONG internationale dirigée par l’Angolais Alvaro Sobrinho. «I have used this corporate card in lieu of my personal card. This card is being cancelled. Please clear all balances. Please pay into pei account… The colour of the card may have added to the confusion», indiqué l’ex-locataire du Réduit.

Le président de la Commission d’enquête, Asraf Caunhye, a alors voulu savoir si les deux cartes avaient les mêmes codes. A quoi Jaysen Nundoosingh a expliqué qu’un client peut changer de code à sa guise.