Le leader du Parti travailliste ne s’est pas trop étendu sur l’arrestation imminente des trois journalistes de La Sentinelle à la sortie de son procès dans l’affaire Roches-Noires. Pour Navin Ramgoolam, comme lui, Nad Sivaramen, Axcel Chenney et Yasin Denmamode sont des victimes du système, en se demandant pourquoi ils sont inquiétés par la police alors que l’ancien Attorney General ne l’est pas.

L’ancien Premier ministre comparaîtra devant la Cour intermédiaire le 27 novembre et le 4 décembre. C’est toujours l’audition de Rakesh Gooljaury qui allait monopoliser la séance de ce lundi 25 septembre. Mais les documents demandés par la défense et soumis par le témoin ont été mis en doute par Gavin Glover, l’avocat de Ramgoolam. Celui-ci ayant relevé un «discrepancy» entre ceux soumis par Gooljaury et les informations en possession de la défense. La demande de Me Glover pour un report de l’audition a donc été acceptée par les magistrats Jaunboccus et Seeballuck.