Le ministre des Services publics balaie d’un revers de main les critiques des travailleurs du secteur du transport ainsi que celles de l’opposition. Aucun emploi ne sera perdu assure Ivan Collendavelloo. Qui estime, par ailleurs, que les opposants du gouvernement qui contestent la justesse des chiffres du projet sont «sans cervelle».