Peu après 23h, la police perquisitionnait encore le domicile de Navin Ramgoolam à Riverwalk. Me Yousuf Mohamed a appris à ION News que deux coffres-forts appartenant à l’ancien Premier ministre ont été saisis et seront ouverts demain par le Central Criminal Investigation Department.

Yousuf Mohamed précise qu’au vu des deux mandats qui lui ont été présentés pour justifier les perquisitions chez le leader du Parti travailliste, au-delà de la charge de «conspiracy», une accusation de «money laundering» pèse aussi sur son client.