La rencontre d’information de ce samedi débouchera sur l’envoi d’une lettre au gouvernement. Dans la correspondance, l’association des clients de Bramer Asset Management demandera au gouvernement de tenir ses engagements, notamment en déboursant les sommes dues aux personnes ayant investi moins de Rs 500 000 dans l’ancienne filiale du groupe BAI.

Mavis Latchman, présidente de l’association des clients, précise que si le gouvernement ne réagit pas d’ici 15 jours, une marche pacifique des clients et de leurs familles sera organisée à Port-Louis. Si, malgré cela, le gouvernement n’obtempère pas, l’association prévoit une campagne de sensibilisation auprès de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international pour les alerter sur le sort des investisseurs à Maurice.

Mavis Latchman a insisté sur le fait que la gestion de l’affaire BAI a placé un certain nombre de personnes dans des situations très précaires, les rapprochant même dangereusement de la pauvreté.