Un mois après la saisie record de 1 055 doses sur le dealer présumé Hervé Gino Gurbhoo dans les rues de Cité Barkly, à Beau-Bassin, l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) de la Western Division a procédé à l’arrestation de plusieurs de ses proches. Lors d’une opération menée avec le soutien des commandos de la National Coast Guard et du Groupe d’intervention de la police mauricienne (GIPM) ainsi que de la Special Mobile Force, de la Dog Section Unit (DSU) mercredi, l’équipe du chef inspecteur Ashik Jagai a procédé à l’arrestation de Marie Jessica Manuela Gurbhoo, Laval Richeville Gurbhoo, Louis Pascal Gurbhoo, Donovan Jonathan Gurbhoo et Clément Jonathan Nelson Touche.

Marie Jessica Manuela Gurbhoo, 34 ans, a été trouvée en possession de 98 grammes de drogue synthétique, tout l’attirail pour répartir cette drogue en doses et une somme de Rs 24 000. Louis Richeville Gurbhoo, 58 ans, éleveur de profession, a été pris avec 7,5 grammes de drogue synthétique alors que Louis Pascal Gurbhoo, 36 ans, avait 1,64 gramme de cette même drogue sur lui ainsi qu’une somme de Rs 29 525.

Donovan Jonathan Gurbhoo, 28 ans, a été appréhendé avec 124 graines de cannabis ainsi qu’un pouliah de gandia. Clément Nelson Touche, 38 ans, avait également 65 graines de gandia sur lui. La famille Gurbhoo est soupçonnée de s’adonner au trafic de drogue à la Cité Barkly depuis des années et des bagarres surviennent occasionnellement dans le quartier à cause de ses «jockeys».

Il y a deux ans, la Special Mobile Force avait dû intervenir après un affrontement entre un groupe mené par l’ex-tapeur et ex-trafiquant de Subutex Marcelin Humbert et la famille Gurbhoo. Hervé Gino Gurbhoo est, lui, fiché pour divers délits, notamment pour l’assassinat du propriétaire de SAS Cycle il y a une quinzaine d’années. Mécontent que celui-ci ne voulait pas lui vendre un vélo pour son fils après les heures de fermeture du magasin durant les fêtes de fin d’année, il l’avait froidement assassiné.