Depuis deux ans, les infiltrations d’eau sont courantes. Toutefois, les fortes averses de cette semaine ont empiré la situation. Une partie des locaux de la Criminal Investigation Division Sud se retrouve ainsi avec un mélange d’eaux usées et de pluie à hauteur de cheville. Amenant les pompiers à venir quotidiennement, depuis trois jours, pour évacuer l’eau accumulée.

Pour l’inspecteur Jaylall Boojhawon, cette situation illustre le fait que l’administration de la police n’est pas en train d’investir dans la priorité du moment : c’est-à-dire améliorer l’état des postes de police et les conditions de travail des policiers. Le président de la Police Officers Solidarity Union demande ainsi au Commissaire de police de mieux identifier les dépenses prioritaires.

Contacté, le Police Press Office explique qu’il réagira en début d’après-midi.