C’est en toute discrétion que deux enquêteurs de la commission anticorruption ont rencontré un témoin dans les locaux de l’Independent Broadcasting Authority (IBA), ce mercredi. Ils ont procédé à une reconstitution d’une réunion à laquelle Youshreen Choomka, l’ancienne directrice de l’institution, aurait participé.

Un deuxième témoin, consultante pour des investisseurs ghanéens et sud-coréens, aurait également dû être présente pour une reconstitution des faits séparée. Toutefois, elle a fait savoir aux officiers de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) qu’elle les rencontrera ultérieurement. Etant prise par ses obligations professionnelles, ce 18 avril.

Durant l’heure et demie qu’ils ont passé à l’IBA, les enquêteurs de l’ICAC ont également consulté certains documents de l’administration et sont repartis avec certains d’entre eux.

L’avocate Youshreen Choomka aurait, vers fin 2015, eu des agissements douteux auprès d’investisseurs étrangers. Elle était alors présidente du conseil d’administration de l’Independent Broadcasting Authority. Et aurait mis en avant ses connexions politiques comme argument pour faire avancer les projets en discussion.

C’est sur la base de ces éléments qu’un Fact Finding Committee avait été institué pour faire la lumière sur les agissements de l’ancienne directrice de l’IBA. Depuis, le rapport a été transmis à l’ICAC par le gouvernement.