La nouvelle version d’un avion de chasse furtif chinois serait le résultat d’une vaste opération d’espionnage. Le J-20 serait ainsi doté de technologie volée venant du Lockheed Martin F-35 Lightning II. C’est ce qu’avancent des responsables US de la défense et des experts en sécurité.

L’opération d’espionnage cybernétique, baptisée « Byzantine Hades » par les Américains, a visé plusieurs gouvernements et quelques compagnies en 2007. Une section de l’armée chinoise, le Technical Reconnaissance Bureau, dans la province de Chengdu en serait à l’origine.

Les données recueillies auraient ensuite été transmises à l’Aviation Industry Corp. Of China (AICC), plus précisément à l’une de ces branches, le Chengdu Aircraft Industry Group. Celui-ci a alors utilisé ces informations lors de la construction du J-20.

Au bureau du Directeur du Renseignement national US, on dit détenir des informations à l’effet que l’AICC a déjà participé dans des affaires de transferts illégaux d’armes et de cyberespionnage.

Source : Fox News – Photo : Reuters via Fox News