«Travailler en collaboration avec la police pour connecter tous les systèmes de surveillance et ainsi retracer les incidents en quelques secondes», c’est ce que souhaite le président de la New China Town Foundation, Jean Paul Lam. Il intervenait, ce samedi 20 octobre, lors d’une session de travail regroupant les policiers et les habitants du quartier pour un partage d’idées et pour la conscientisation sur les problèmes de sécurité dans ce quartier de la capitale.

Suite à deux cas de vol et d’agression rapportés en août, plusieurs caméras de surveillance ont été installés dans Chinatown. Le quatier est également patrouillé régulièrement par des policiers en uniforme et en civil, assure le Deputy Commissioner of Police, Lokhdev Hoolash. Qui se félicite, par ailleurs, qu’aucun cas d’agression n’a été rapporté depuis août.

Prem Teeluckdharry, propriétaire de taxi opérant dans Chinatown, maintient pour sa part que c’est l’indiscipline qui demeure préoccupante dans cette partie de Port-Louis.