C’est à l’entrée du Parlement que Jayen Chellum s’est posté, ce mardi 11 juillet, pour interpeller les élus du gouvernement et de l’opposition. Le coordonnateur de la plateforme anti Metro express leur a proposé de signer une pétition afin de demander au gouvernement d’organiser un référendum sur le projet.

Si les ministres Ashit Gungah, Alain Wong ou encore Pradeep Roopun se sont contentés de saluer l’activiste, seul le député indépendant Kavi Ramano lui a apporté son soutien en signant la pétition. Durant sa brève discussion avec Chellum, le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha l’a remercié pour la pétition, ne signalant aucune intention de signer celle-ci.

La plateforme entend recueillir d’autres signatures d’élus grâce à une campagne de mobilisation auprès des leaders politiques. Faute de soutiens suffisants, Chellum affirme que son association s’organisera pour que les Mauriciens puissent s’exprimer à l’échelle nationale sur le projet Metro express.