Il n’aura pas pu tenir sa promesse à sa sœur de tenir jusqu’à 100 ans. Charles Aznavour est décédé durant la soirée d’hier à son domicile dans les Alpilles. C’est ce qu’ont indiqué ses attachées de presse à l’AFP, ce lundi 1er octobre.

Agé de 94 ans, le chanteur était il y a une semaine encore sur un plateau télé sur France 5. «On a décidé avec ma sœur qu’on allait passer les 100 (ans ndlr.) C’est acté. Elle n’a pas le droit de lâcher ça et je n’ai pas le droit», y évoquait Aznavour, qui revenait d’une tournée au Japon malgré une fracture au bras.

L’un des derniers géants de la chanson française, son mètre soixante-cinq mai aussi sa voix comptaient parmi ses handicaps, raconte le chanteur dans «Aznavour par Aznavour» : «Quels sont mes handicaps ? Ma voix, ma taille, mes gestes, mon manque de culture et d’instruction, ma franchise, mon manque de personnalité.»

Sa «ténacité», dit-il, finit par payer : soixante-dix ans plus tard, Aznavour affiche plus de 1 200 chansons au compteur… en huit langues dont le français. ‘La bohème’, ‘Emmenez-moi’, ‘Hier encore’, ‘Les comédiens’ ou encore ‘For me Formidable’ compte parmi ses plus grands succès. «Je me suis intéressé à tous les styles de musique, je suis fier d’avoir été en quelque sorte le premier à en faire en France. C’est pour ça que j’ai eu du succès dans les pays du Maghreb, chez les juifs, les Russes», disait-il, ainsi que le rappelle le site du Monde.fr.

Son succès, il le doit aussi à son regard sur la vie, des textes taillés au biseau qui racontent sans complaisance aucune l’amour, la jeunesse perdue, la vie, ses aléas, mais aussi l’homosexualité (‘Comme ils disent’), ou encore le génocide arménien (‘Ils sont tombés’).

 «(…) tout ce que j’ai fait, je l’ai fait avec amour et sérieux, bien que je me sois toujours amusé, je l’ai fait dans le respect de mon public et de mes valeurs», écrit l’artiste sur son site.

Aznavour n’a pas été qu’un chanteur et compositeur. Il a aussi mené une longue carrière d’acteur, sa première passion. Nés de parents arméniens, des passionnés du spectacle, Aznavour foule les planches très tôt : il se lance au théâtre alors qu’il n’a que 9 ans.

Son talent au cinéma est reconnu non seulement en France mais aussi aux Etats-Unis où il apparaît sur le grand écran notamment aux côtés de Marlon Brando. Jouant dans plus de 80 films dont «Tirez sur le pianiste» de François Truffaut. Il avait d’ailleurs reçu un César d’honneur en 1997, rappelle Allocine.fr.

Plus récemment, Aznavour était apparu dans le film «Emmenez-moi» (2005), jouant son propre rôle dans cette comédie chantée lui rendant hommage.

Photo : Fabrice Coffrini/AFP