A seulement 22 ans, Zakariyya Ozeer a été primé à quatre reprises en tant que champion de Maurice de Kyokushinkai. C’est à l’âge de sept ans qu’il s’est intéressé à cet art martial et depuis, c’est devenu plus qu’une passion. Ce dimanche 22 juin, il participe au championnat de Maurice de Kyokushinkai. Le 2 septembre, il représentera Maurice à Singapour pour le championnat d’Asie. Malgré la rude concurrence, il espère rentrer au pays avec un trophée en main.

Le Kyokushinkai figure parmi les arts martiaux les plus dangereux. C’est un karaté de full-contact qui vise l’efficacité en combat réel. Les coups sont portés avec une intensité optimale. Il n’est pas permis de frapper avec les poings à la tête de l’adversaire, cependant les coups de pied et de genou sont tolérés.

Le Kyokushinkai a été introduit à Maurice en 1977. Un club avait ouvert ses portes à Port-Louis. Quatre décennies plus tard, une quinzaine de clubs qui comptent un peu plus de 750 adhérents sont présents à travers l’île.