Le projet Le Chaland Resorts Hotel à La Cambuse est vivement contesté par le Forum des citoyens libres et la Platform Pu Sov Nu Laplaz. Les deux regroupements estiment que le nouvel établissement constitue une menace pour la région, et notamment le parc marin voisin.

Ce jeudi, le promoteur du projet a répliqué. Si Alan Sam-Soon reconnaît «la sensibilité du site»,  il assure que les initiatives prises par Currimjee Hospitality vont, en fait, améliorer la situation environnementale de la région. Le consultant en environnement et expert en assainissement soutient ainsi que la station d’épuration de l’hôtel va non seulement traiter les eaux usées de l’hôtel mais également celles des toilettes publiques de la plage attenante ainsi que celles du National Coast Guard. Diminuant ainsi le risque d’infiltration d’eaux usées dans le lagon.

Par ailleurs, un Restoration Plan est prévu aux alentours de l’hôtel, notamment en remplacement des filaos qui seront enlevés. Pierre Baissac, expert en écologie, explique que le but est de réimplanter « progressivement les plantes endémiques » afin de revaloriser cette zone côtière. Ce qui la rendra, selon lui, plus « résistante » aux changements climatiques et à la montée du niveau de la mer.