Le gouvernement et l’opposition sont sur la même longueur d’onde au sujet du récent communiqué du Royaume-Uni au sujet de la mise en place d’un fonds d’aide à l’intention des Chagossiens. Composé du Premier ministre, du leader de l’opposition et d’un représentant de chaque parti présent à l’Assemblée nationale, le comité parlementaire sur les Chagos considère la dernière proposition des Britanniques «utterly disrespectful». Et comme une tentative « d’acheter leur droit [celui des Chagossiens, NdlR] en échange d’argent ». C’est ce que note un communiqué du Prime minister’s Office (PMO) relatant les délibérations du comité.

Selon le document du PMO, les membres du comité se sont également entendus pour que Maurice fasse recours à tous les mécanismes du droit international à l’égard du Royaume-Uni si jamais celui-ci persiste à ne pas engager des pourparlers formels sur la conclusion du processus de décolonisation du pays.

Peu avant la réunion du comité parlementaire, sir Anerood Jugnauth a aussi rencontré Olivier Bancoult, le responsable du Groupe Réfugiés Chagos. Les deux hommes se sont engagés à travailler ensemble sur le dossier des Chagos.

Lisez l’intégralité du communiqué du PMO ici.