Après la boutique chinoise et la canne à sucre, c’est au tour du bazar d’être à l’honneur au Blue Penny Museum. Faizal Dilloo, Frédérique Cerafinn, Nasreen Banu Ahseek, Jean Yves David, Pino Ragusa, Malika Dhurn-Teeluck, Paolo Alleaume et Riaz Auladin ont travaillé d’arrache-pied pour donner vie à ce thème. Emmanuel Richon, conservateur du musée, se dit comblé par le travail de ces artistes.

Photographies anciennes, œuvres d’art contemporain et objets typiquement associés au marché de Port-Louis sont entreposés afin de recréer l’ambiance pittoresque qui y règne. Le bazar, indique Emmanuel Richon, est un lieu incontournable qui fait partie de la culture mauricienne. C’est à la fois un festival olfactif, sonore et visuel, dit-il.

Le marché central, situé entre Queen Street et la rue Farquhar, est le plus ancien et le plus emblématique du pays. Il a ouvert ses portes en 1828 et a subi un coup de neuf après le terrible incendie de 1999. Le public a jusqu’au 9 septembre pour s’immerger dans l’univers folklorique du bazar.

L’accès à l’exposition est gratuit, du lundi au samedi (sauf les jours fériés) de 10h à 16h30.