Une demi-heure avant le début de la séance du jour, c’est un Vikash Oree légèrement désorienté qui arrive dans l’hémicycle. Le nouveau Parliamentary Private Secretary finit par trouver sa nouvelle place avec l’aide d’un des policiers affectés à l’Assemblée nationale.

Le départ de Showkutally Soodhun et le mini remaniement qu’il a causé a conduit certains ministres à changer de place. C’est le cas de Soodesh Callichurn qui a désormais Prem Koonjoo, Alain Wong et Sunil Bholah comme voisins de travée. La nouvelle ministre de l’Egalité des genres, Roubina Jadoo-Jaunbocus, est désormais assise à côté de Sudhir Sesungkur.

A quelques minutes du début de la séance, quatre cadres de la Mauritius Fire and Rescue Service prennent place dans la section réservée aux fonctionnaires, ils sont rejoints par les officiers du ministère des Collectivités locales.

Quelques instants plus tard, leur ministre fait son entrée. Fazila Jeewa-Daureeawoo tient ses dossiers dans une main, un sac dans l’autre. Tout sourire, elle va à sa place, celle qu’occupait encore Showkutally Soodhun il y a deux séances. La nouvelle Vice Prime minister regarde en direction de la galerie de la presse avant de s’asseoir et salue les journalistes.

Elle est rapidement rejointe par son voisin immédiat, sir Anerood Jugnauth (SAJ). Par déférence, elle se lève pour saluer le ministre mentor. Au fond de l’hémicycle, Showkutally Soodhun pointe le bout de sa moustache. Les bras ballants, il va s’asseoir juste derrière le Chief Whip, Bobby Hurreeram. L’ancien numéro 4 du gouvernement arrive presque dans l’indifférence générale. Les députés de l’opposition l’ont bien aperçu mais personne ne chahute le président du MSM.

Si Kalyan Tarolah arrivait sur la pointe des pieds en milieu ou fin de séance, ces dernières semaines, le député à la langue bien pendue est à l’heure, ce mardi. Peu avant 11h30, il file à sa place. Plus loin, Soodhun étudie l’ordre du jour qu’on lui a remis entre-temps.

Dans cette ambiance bon enfant, Fazila Jeewa-Daureeawoo affiche la décontraction. Elle sourit à Paul Bérenger qui lui rend la politesse. Puis, se lève pour aller parler brièvement à ses officiers et revient ensuite poursuivre sa conversation avec SAJ. Rajesh Bhagwan charrie gentiment la nouvelle numéro 4 du gouvernement au sujet du motard qui l’accompagnera désormais dans ses déplacements. Elle sourit de bon cœur et prend même des nouvelles de Xavier Duval quand celui-ci arrive peu après. «Ça va ?» lance-t-elle au leader de l’opposition qui lui répond par un sourire.

Les civilités laissent place aux travaux du jour qui commencent par une annonce de la Speaker sur la composition du comité parlementaire sur la commission anticorruption. La Private Notice Question de Xavier Duval sur l’incendie à Shoprite peut commencer. Le chef de l’opposition écoute la Vice Prime minister avec attention. Dan Baboo aussi. Un rang derrière, Adrien Duval prend des notes et les passe au leader du PMSD.

Fazila Jeewa-Daureeawoo termine sa réponse en moins de dix minutes. Les questions supplémentaires de Xavier Duval débutent. Les officiers du ministère des Collectivités locales griffonnent des éléments de réponse sur des bouts de papier, envoyés rapidement à leur ministre. A cinq reprises, elle ne regarde même pas les notes envoyées et les range sur un coin de son pupitre, elle finit par lire une note avant de répondre à une question.

La ministre des Collectivités territoriales peut compter sur son voisin de travée et colistier Ivan Collendavelloo. A une question sur les équipements de surveillance, le Deputy Prime minister souffle des éléments de réponse à sa voisine. Au fil des questions de Xavier Duval, Fazila Jeewa-Daureeawoo regarde régulièrement en direction de Pravind Jugnauth et de son numéro 2. A une nouvelle question, c’est Pravind Jugnauth qui souffle à la ministre que la question relève de l’Attorney General et non d’elle. Collendavello prend le relais suite à une demande de Kavy Ramano sur la qualité de l’air, indiquant à la Vice Prime minister que ce dossier relève du ministère d’Etienne Sinatambou.

La PNQ se termine sur un brin de tension entre Duval et Jeewa-Daureeawoo. Souhaitant la venue d’experts étrangers à Maurice, le leader de l’opposition se faire rabrouer par la ministre qui affirme que des Mauriciens compétents sont en mesure de fournir toute l’expertise requise. «Ayo mama, inkrwayab!» lance Duval avec un sourire crispé.

La question du leader de l’opposition, les autres questions au Premier ministre et aux ministres s’enchaînent dans une ambiance très bon enfant. Le ministre de l’Environnement est le seul à essuyer un agacement bref de l’opposition. Voyant la réponse d’Etienne Sinatambou sur les carcasses de voiture traîner en longueur, Adrien Duval fait signe à Maya Hanoomanjee. Il est rejoint dans sa protestation mesurée par Salim Abbas Mamod et Guito Lepoigneur. La Speaker finit par les remarquer et rappelle illico à l’ordre le ministre MSM, contraint de conclure sa réponse dans la minute qui suit.