Editorial

Quel Premier ministre Pravind Jugnauth sera-t-il ?

Le temps presse. Avec le retour au pays de sir Anerood Jugnauth, le temps de la clarification a sonné. Le pays doit savoir précisément quand le Premier ministre va tirer sa révérence et céder sa place à Pravind Jugnauth. A ce sujet, soyons direct : le plus tôt sera le mieux. Car en répondant de manière spontanée à une question sur son départ prématuré du poste de Premier ministre, sir Anerood

Plus forts que jamais !

C’est étrange. Si Xavier Duval et Paul Bérenger ont choisi de s’invectiver à quelques kilomètres de distance, ce dimanche, les deux leaders politiques ont décrit leurs partis respectifs de la même manière. « Plus fort que jamais ». Ce qui est une contrevérité historique. Car peu importe les contextes d’alors, le PMSD de 1967 ou le MMM de 1982 étaient de loin bien plus puissants que leurs versions polies ou pâlies d’aujourd’hui.

Ramgoolam : Perdu en février 2015, retrouvé en septembre 2016

La foule enthousiaste doit y avoir été pour quelque chose. A Triolet, Navin Ramgoolam a endossé son habit de challenger naturel du successeur – qu’il juge illégitime – de sir Anerood Jugnauth. Son attitude de ce dimanche 18 septembre tranche radicalement avec sa relative retenue lors de sa première grande sortie publique après ses déboires de février et mars 2015. Le 20 septembre de l’année dernière, le leader du Parti travailliste (PTr) se

SAJ ou le roi qui refusa d’abdiquer

Le champ de notre connaissance s’agrandit. Le 5 août dernier, nous avons effectué une première découverte. Le Conseil des ministres peut avaliser une décision importante, sans que son communiqué officiel n’en fasse état. Le projet Heritage City a été mis au placard, sans que le Prime minister’s office (PMO) ne l’annonce officiellement, le jour-même. Un mois plus tard : seconde révélation. Ce vendredi 9 septembre, nous apprenons que le communiqué officiel du PMO peut

Si Ramgoolam a le courage… de regarder la réalité en face

Difficile de rater l’affiche. Elle a été placardée à Triolet et dans les villages avoisinants. Le 18 septembre, Navin Ramgoolam signe son grand retour dans son [ancien ?] fief lors d’un congrès du Parti travailliste (PTr). Si le leader des rouges est de retour dans ce lieu symbolique des Ramgoolam, ses partisans les plus enthousiastes se plaisent déjà à affirmer que l’ancien Premier ministre ne tardera pas à faire son retour au

Port-Louis, we’ve had a problem here

Le Cap Canaveral local était grouillant d’activité. 10, 9, 8, 7, 6… Le 29 juillet dernier, on lance le compte à rebours. La fusée Pravind Jugnauth quitte sa rampe de lancement en début de soirée, ce jour-là. Face aux réticences internes par rapport à cette mise en orbite – jugée prématurée –, les difficultés réelles du capitaine actuel à assumer la plénitude de ses fonctions l’emportent. A la faveur d’un Budget « intéressant », accueilli favorablement par

Urgent : Cherche Premier ministre pour emploi immédiat

Au hasard de nos pérégrinations, nous sommes tombés sur cette petite annonce postée par une certaine « République de Maurice » sur les grands sites de recrutement et dans la presse locale. Puisque nous sommes convaincus que vous n’y avez pas prêté attention, nous reproduisons ici l’annonce.   REPUBLIQUE DE MAURICE RECHERCHE PREMIER MINISTRE POUR EMPLOI IMMÉDIAT   UN MOT SUR L’EMPLOYEUR République de Maurice est une jeune société de 48 ans et

Un léger manque de planification pèse très lourd

La guerre d’ego a trop duré. Le Mauricien moyen n’a que faire du match de ping-pong à distance que se livrent Gérard Sanspeur et Roshi Bhadain sur Facebook et par déclarations de presse interposées. Si les nigauds continuent à faire la ola pour leur champion respectif, d’autres regardent cette guéguerre autrement. Tout cet enfantillage doit cesser. Car le gouvernement a des dossiers autrement plus épineux à gérer. L’agenda « move on »

Heritage City : Un sabordage, quatre naufragés

La vengeance est un plat qui se mange froid. Vishnu Lutchmeenaraidoo a dû le penser quand, tout sourire, il est allé dire bonjour à Roshi Bhadain – à qui il n’adresse quasiment pas la parole depuis leur rixe publique. C’était vendredi dernier, à la fin de la réunion du Conseil des ministres qui a avalisé le sabordage du projet Heritage City. Comme prévu, citoyens et journalistes se sont empressés de

En attendant la vraie rupture de Pravind Jugnauth

Pravind Jugnauth a été servi par une communication bien exécutée. Notamment avec le recours au subterfuge classique consistant à faire croire que la situation très difficile requiert des mesures impopulaires – comme la hausse du taux de la TVA. Les naïfs ont retenu leur souffle… pour rien. Parallèlement, le ministre des Finances a bénéficié d’une couverture médiatique sans précédent pour son Budget – la technologie et les live webcasts aidant.