Editorial

Exclusif : bientôt le « Walking Licence »

C’est dans le secret le plus absolu que la décision a été prise par un comité restreint, présidé par le Premier ministre lui-même. C’était il y a à peine une semaine. Stupéfaite, la population allait apprendre la nouvelle dans quelques jours, de la bouche de Navin Ramgoolam. Mais le très loquace « Monsieur Sécurité routière », Ben Buntipilly, a quelque peu mis les pieds dans le plat. Hier, dans une

Les scoops venus d’ailleurs

Les lampes de Divali à peine éteintes, voila que Diya (lampe en Hindi) Beeltah se fait incendier. On aura beau faire semblant de découvrir, avec the Telegraph, le côté « alarming » du look de notre reine de beauté au concours Miss Universe, il est toutefois difficile de nier l’évidence. Tous ceux qui avaient vu le « costume national » choisi par le comité Miss Mauritius savaient déjà depuis un

Chronique de la connerie ordinaire

21h, hier soir. Une première personne attire mon attention sur le fait que quelques photos douteuses circulent sur Facebook. Elles montrent deux jeunes mauriciens, habillés selon le code gothique, prenant la pose sur des tombes dans un cimetière. Leur attitude sur les clichés est incontestablement irrespectueuse envers les sépultures. Ma réaction à ce moment là : voilà deux jeunes idiots qui ne savent pas comment se faire remarquer et qui ne se