Editorial

La honte de Lutchmeenaraidoo est celle du gouvernement

L’opposition ne se prive pas d’utiliser la «honte» de Vishnu Lutchmeenaraidoo contre le gouvernement. Dépêché au front pour tenter de minimiser la bourde de l’ancien ministre des Finances de Sir Anerood Jugnauth (SAJ), Zouberr Joomaye ne fait pas grand cas de la «saute d’humeur» de l’actuel ministre des Affaires étrangères. Tandis que Ravi Rutnah relève, sur Radio Plus, que Lutchmeenaraidoo a jadis été un grand économiste afin de mieux insinuer

Il était un petit navire mauve…

… qui n’avait pas vraiment navigué. A l’aube de ses 50 ans, le temps passé par le MMM au pouvoir est inférieur à 10 ans. Soit bien moins de la moitié de la période que les leaders du MSM et du Parti travailliste – anciens et actuels – ont passé au gouvernement. Si, dans le passé, l’opposition mauve a conduit des gouvernements à revoir leurs politiques ou à consentir à

Gare à l’arrogance

«Dans cette chaleur du succès, la victoire peut vous pousser vers l’arrogance, la surestimation de vos capacités (…). En allant trop loin, vous vous créez plus d’ennemis que vous n’en battez». Robert Greene dans Les 48 Lois du Pouvoir Δ «Toute campagne guerrière doit être réglée sur le semblant ; feignez le désordre, ne manquez jamais d’offrir un appât à l’ennemi pour le leurrer, simulez l’infériorité pour encourager son arrogance». Sun

Septembre 2000 ou décembre 1976 ?

Tout le monde le sait. Il y aura un avant et un après 25 février 2019 pour Pravind Jugnauth. Libéré du boulet Medpoint, le Premier ministre peut désormais élaborer, sans entraves, sa stratégie pour tenter de remporter les prochaines législatives. L’histoire politique est une boucle, elle se repète de temps à autre. A bien voir la situation dans laquelle se trouve le leader du MSM en 2019, on découvre des

Un paradoxe comme identité nationale

Rs 20 millions ? Rs 50 millions ? Davantage ? Personne ne sait exactement combien coûtera le nouvel exercice de nation branding que chapeaute l’Economic Development Board (EDB). Cette question taraude pourtant déjà de nombreux Mauriciens après la publication d’un appel à manifestation d’intérêts. Comme avec Maurice, c’est un plaisir en 2009, on aura pourtant à nouveau tort de seulement se focaliser sur le coût de ce nouvel exercice de

A trop vouloir tout MODIfier

Dans un hindi comique, Donald Trump avait entonné : «Ab ki baar, Trump sarkar»***. Fin 2016, le candidat républicain avait piqué le slogan de campagne de Narendra Modi pour mieux séduire la diaspora indienne installée aux Etats-Unis. Le Premier ministre de l’Inde pourrait en influencer un autre, plus près de chez nous. Des projets d’infrastructures majeurs à la sécurité nationale en passant par l’économie, le bilan du gouvernement de Pravind Jugnauth

Les météorologues du dimanche

Klopp, Guardiola, Pochettino, Solksjær… ils ont tous ce problème. Après chacun de leurs matchs, des milliers de personnes contredisent leurs choix tactiques et expliquent ce que ces entraîneurs auraient dû faire pour gagner ou mieux écraser l’adversaire. A Maurice, à chaque épisode d’intempérie, des milliers d’experts-es-météorologie reproduisent le même schéma. Certains journalistes se font ainsi un devoir d’accabler la station météo de Vacoas. En incitant aussi leur audience à le

Le défi raté de Navin Beekarry

Son mandat, il l’a placé sous le sceau de l’efficacité. Il y a à peine cinq mois, il a rappelé qu’il ne tiendra pas compte des critiques de l’opposition. «Je ne suis pas politicien», crânait-il. En ce début 2019, Navin Beekarry doit réaliser qu’il n’essuie pas seulement les critiques de l’opposition. Il fait aussi face aux huées de ses pairs de la profession légale, de fonctionnaires affectés aux agences luttant

La tentation d’avril 2005

«I have been guided once again by a deep sense of responsibility and commitment.» La phrase date d’avril 2005. Elle a été prononcée par Pravind Jugnauth, ministre des Finances d’alors, en introduction de son deuxième discours du Budget. Quatorze ans plus tard, il est évident que sa vision de faire de Maurice une «Duty Free Island» a souffert de myopie. L’effet momentané de sa «décision historique» d’éliminer les droits de

[Editorial] Le duo tragi-comique de l’année

Si on se fie à la définition académique, une tragi-comédie est une œuvre dramatique qui allie la tragédie et la comédie. Où s’alternent des évènements graves et drôles qui aboutissent à un dénouement heureux. Si on doit retenir un duo tragi-comique au sein de notre paysage politique local, le choix semble évident : Pravind Jugnauth et Paul Bérenger. Après avoir roucoulé durant la période 2000-2005 avec la perspective d’un primeministership partagé

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>