Editorial

Le danger de la bataille numérique des législatives (II)

Le principe de la liberté d’expression a tout pour être englouti au moindre grain. Par temps calme il est déjà un casse-tête. Par gros temps, quand les affects les plus douloureux se déchaînent, il s’abîme, y compris parfois dans la bouche de ses défenseurs : on simplifie parce qu’on a tant besoin de simplifier on perd le sens des nuances et des «niveaux» (celui du droit stricto sensu, celui du choix

Le triste spectacle de la présidence

Il est sain d’exclure certaines institutions de la propension générale des Mauriciens de tout voir par le prisme de la politique. Le judiciaire est ainsi une des rares institutions à être perçue comme étant en dehors de la mêlée. A fortiori, il devrait en être de même pour la présidence. Car la Constitution confie au chef de l’Etat la responsabilité de «uphold and defend» la loi suprême de la République

Hindous/Créoles: La bataille pour la majorité

Malbar nou pa oule. Anvlope nou pa oule. Le slogan est tristement associé au PMSD qui avait élaboré la formule au tournant des années 1960 pour alimenter la peur de ceux qui craignaient «l’hégémonie hindoue» au lendemain de l’indépendance. Politiquement, la campagne a eu l’effet escompté : les élections de 1967 ont divisé le pays en deux camps ethniquement homogènes. L’effet sociétal a, lui, été aussi néfaste que durable. Des milliers

Le calendrier électoral est connu

Il y a des signes qui ne trompent pas. La fin de mandat approchant, chaque chef de gouvernement laisse une fenêtre ouverte pour évaluer l’état d’esprit de ses adversaires – et possibles alliés en puissance. Le pack de la réforme électorale récemment proposé par Pravind Jugnauth était aussi cela. D’ailleurs, les réponses ne se sont pas fait attendre. Le PMSD, zoli mamzel autoproclamée de la scène politique, a vite dressé

Les religions et le Trésor

23% en 10 ans. C’est l’augmentation des subventions de l’Etat aux religions reconnues entre 2008 et 2018. De Rs 69 millions, l’appui budgétaire global s’élève désormais à Rs 85 millions. Récemment, le Premier ministre a rencontré des représentants du mouvement pentecôtiste à Maurice. Afin, notamment, d’écouter leurs arguments en faveur de leur reconnaissance officielle. Un proche de l’Assemblée de Dieu nous a rapidement fait savoir que «les églises pentecôtistes ne veulent pas de subventions

Le danger de la bataille numérique des législatives (I)

Nous sommes le 8 décembre 2019, le pays est appelé aux urnes dans 11 jours. Ce dimanche, les centaines de milliers de Mauriciens ayant un compte Facebook ne parlent que de ce qui s’est passé ces trois derniers jours. Vendredi, un site apparu de nulle part a partagé un sponsored post sur le réseau social reproduisant des messages scabreux entre Nandanee Soornack et Navin Ramgoolam durant l’année 2014. Ce dimanche,

Derrière Uber se cache…

Ils ont leurs fans. D’autres ne les portent pas vraiment dans leurs cœurs. Pour beaucoup d’automobilistes, ils sont – après les motocyclistes – les utilisateurs les plus irritants de nos voies publiques. Donnant régulièrement l’impression de n’avoir jamais compris le code de la route… ou de s’en ficher royalement. Pour ceux qui doivent retenir leurs services, ils passent parfois pour des scalpeurs. Dictant un prix exorbitant, souvent dans des situations

[Editorial] Pile, SAJ gagne ; face, l’opposition perd

La réforme Sir Anerood Jugnauth (SAJ). C’est ainsi qu’on devrait appeler la proposition de réforme électorale que Pravind Jugnauth a présentée ce vendredi à la nation. Car, à vrai dire, c’est un commandement de SAJ qui constitue la clé de voûte de la «réforme» que le gouvernement cherche à faire adopter. Lors de l’institution du comité ministériel sur cette question, SAJ avait prévenu : l’écart des sièges du gagnant des

A l’amour, à la mort

«If it bleeds, it leads». C’est la formule qu’utilisent les médias anglo-saxons pour indiquer que les drames – les meurtres notamment – attirent le chaland. Et qu’il est donc normal de les installer à la une des journaux radio, télé et papier. La presse locale n’échappe pas à cette règle, on a donc régulièrement parlé ici de la dérive fait-diversière, aboutissant à la «croque-mortification» de l’info. L’actualité de la semaine

Policing without due care

Vous roulez sur un bypass pas trop fréquenté, peut-être un peu au-dessus de la vitesse autorisée. Après tout, c’est un dimanche après-midi et il n’y a pas grand monde sur ce tronçon. Au loin, vous voyez deux motos foncer dans votre direction. Une d’entre elles roule pile au milieu des deux voies. L’autre, plus ou moins dans son couloir. Vous vous dites qu’une des bécanes double l’autre et qu’elle finira

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>