Le bureau du Premier ministre (PMO) est catégorique : « Le disque dur de modèle Western Digital, portant le numéro de série WX61EB2DC780 dont la disparition avait été constatée le 19 octobre 2013, a été retrouvé le même jour. » Selon une source au PMO, le disque dur est actuellement en possession du Mauritius National Identity Scheme (MNIS) Command Centre et n’est plus utilisé.

Un article paru dans la dernière édition de l’express dimanche fait toutefois état d’un flou autour de la réapparition du disque dur. Une source citée par l’hebdomadaire va même jusqu’à affirmer que la pièce manquante n’a jamais été retrouvée et que des instructions ont été données par le MNIS Project Director, Rao Ramah pour «étouffer l’affaire ». « Faux », rétorque le PMO.

Un ancien contractuel de la Mauritius National Identity Card Unit se remémore la journée fatidique du 19 octobre 2013. « Les deux Singapouriens qui étaient là nous parlaient comme si nous étions de vulgaires voleurs. Puis Rao Ramah est arrivé, il les a pris à part et leur a expliqué que le disque dur avait été retrouvé.

Ce jour-là, une équipe chargée de numériser les Index Cards [cartes en papier contenant les noms et coordonnées des détenteurs d’anciennes cartes d’identité] reprend le travail après une pause de trois jours. Elle découvre alors qu’un disque dur, sur lequel étaient stockées les données des vieilles cartes d’identité nationales, a disparu. « Les techniciens qui sont venus constater la disparition nous ont expliqué que le disque dur avait dû disparaître depuis trois jours », affirme la source interrogée par ION News. Elle explique toutefois ne pas avoir trop compris comment l’équipe est arrivée à cette conclusion vu que le local où se trouvait le disque dur n’abrite pas de caméra de surveillance.

« On nous a expliqué qu’on avait retrouvé l’équipement manquant en nous montrant un disque dur. On ne peut que s’en tenir à ça », conclut notre source.