Les automobilistes du pays n’avaient pas connu cette sensation depuis le 30 mars 2011. Ils la manifestent ce soir en boudant les stations-service, préférant attendre minuit ou demain matin pour profiter des nouveaux prix de l’essence (Rs 52,25 à Rs 50,15) et du diesel (Rs 43,95 à Rs 41,90). Si la dernière baisse du prix du carburant en 2011 a duré un an (voir tableau plus bas), l’actuelle – communiquée à la suite de la réunion, aujourd’hui, du Petrol Pricing Committee – pourrait s’étendre jusqu’à fin 2016.

Selon Megh Pillay, CEO de la State Trading Corporation (STC), ce sont les «fondamentaux forts » du marché mondial du pétrole, après une période d’incertitude, qui expliquent la baisse du prix du carburant local. « Il était prévu qu’à partir du second semestre 2014, la croissance de l’offre allait dépasser celle de la demande pour le pétrole sur le marché mondial. C’est ce qu’il s’est passé et par conséquent, le marché pétrolier est peu susceptible d’être influencé par les tensions géopolitiques internationales », estime Megh Pillay.

Si le cours mondial a le plus souvent été à la hausse depuis la dernière augmentation du carburant à Maurice, la tendance s’est renversée. Elle joue en notre faveur. Ainsi en mars 2013, le baril de pétrole se négociait au prix moyen de 110 dollars. Or récemment, les prix se sont résolument orientés à la baisse. Si le baril est descendu autour des 108 dollars pendant quelques semaines, il est désormais stable autour de 100 dollars. « Une baisse ou une montée de 5 dollars sur le cours mondial se traduit par une roupie de fluctuation à Maurice, donc c’est logique qu’une baisse de 10 dollars mène à une baisse de Rs 2 ici », commente le patron de la STC.

Les comptes de la STC étant largement dans le vert, l’institution pourrait même encaisser des petites fluctuations à la hausse du prix du pétrole pendant encore un an. Mais Megh Pillay se veut optimiste : « J’estime que les prix resteront stables pendant deux ans, à moins qu’il y ait un événement mondial majeur. Si ce n’est pas le cas, on peut même penser que si les prix bougent, ce sera davantage à la baisse. »

prix essence diesel final