Pour Arvin Boolell, l’électorat de Belle-Rose/Quatre-Bornes s’apprête à voter contre les «dérives» du gouvernement. L’identité du chef du file du Parti travailliste, s’il est élu, ne pose aucun problème rassure en passant Boolell. Ce que confirme Shakeel Mohamed.

L’actuel chef de file des rouges au Parlement a estimé que le MMM a «piqué une crise» en écoutant la bande sonore d’une conversation entre Showkutally Soodhun et Dawood Rawat. La bande partagée par Mohamed indiquerait que la direction du MMM, du temps où elle était en alliance avec le MSM, savait que Sir Anerood Jugnauth allait quitter prématurément le poste de Premier ministre s’il revenait au pouvoir.

Le président du parti, Patrick Assirvaden, s’est lui félicité d’une campagne qui s’est déroulée dans le calme. A l’exception notable, déplore-t-il, de l’attitude de Roshi Bhadain.