Certains sont «bien déçus», d’autres «bien amerde». Mais face à la constitution «surprenante» du nouveau bureau politique (BP) du MMM, Paul Bérenger veut que la nouvelle équipe se donne quelques jours de réflexion avant de se réunir ce lundi afin de désigner le leader et les autres principaux responsables du parti.

72 membres du comité central du MMM ont désigné ce 30 juin les 30 membres du BP. Toutefois, avec plusieurs ex aequo, ce sont 31 personnes qui ont été élues. Si Bérenger est arrivé à la première position, Madun Dulloo n’a pas été élu. Reza Uteem, pourtant arrivé deuxième aux élections du comité central, se classe à la 8e position, ex aequo avec 3 autres candidats.

Bérenger admet que ce résultat ne sera «pas facile» à gérer. Car il avait déjà arrêté des propositions pour désigner certaines personnes à des postes de responsabilité. Mais le vote de ce 30 juin est venu contrarier son plan.