Pour Lindsey Collen, les appels au gouvernement ayant été vains, c’est désormais vers les députés qu’il faut se tourner. Lalit lance ainsi un appel aux élus pour qu’ils prennent la parole en kreol lors de leurs interventions sur le discours du Budget du 8 juin. Pour la militante, même si la Speaker les oblige à continuer leur discours en anglais ou en français, le geste symbolique aura été fait devant les caméras diffusant en direct les travaux.

Toutefois, cette manière de procéder n’obtient pas le soutien du Chief Whip. Pour Maneesh Gobin, le gouvernement n’a pas encore arrêté sa position sur l’utilisation du kreol au Parlement. Même si l’élu MSM affirme qu’un débat doit avoir lieu sur la question, il prévient que sans modification préalable aux standing orders de l’Assemblée nationale, il ne sera pas permis aux députés de s’exprimer dans une langue non autorisée.