A son deuxième jour de grève de la faim, Bhoopa Brizmohun se dit réconfortée par les marques de soutien de nombreux fonctionnaires. La secrétaire générale de la Government General Services Union (GGSU) explique ainsi être « déterminée » à poursuivre son mouvement de protestation. Depuis ce lundi 11 mars, elle a entamé une grève de la faim pour dénoncer le nouveau rapport du Pay Research Bureau.

Pour Rashid Imrith, c’est le peu de considération du récent rapport du Pay Research Bureau pour les travailleurs manuels de la fonction publique qui est l’une des principales causes d’insatisfaction. Le président de la GGSU dénonce ainsi les nombreuses années de service qu’un fonctionnaire au bas de l’échelle doit accumuler pour prétendre réduire le fossé salarial entre lui et les hauts fonctionnaires. Imrith se désole ainsi du manque de dialogue qu’il dit constater avec le ministre de la Fonction publique, Alain Wong.