Attendu depuis ce matin, c’est vers 12h30 que Brian Burns est finalement arrivé à la Cour de district de Rose-Hill. Cela après avoir passé la nuit en cellule au Moka Detention Centre. Arrêté par le Central Criminal Investigation Department après une longue journée d’interrogatoire, l’ex-CEO d’Iframac devra répondre de quatre chefs d’accusation, indique le Police Press Office.

Les charges provisoires auxquelles il devra faire face sont : conspiracy to defraud, false statement, money laundering et fraudulent use of company property. Ce n’est qu’après cette étape que les hommes de loi de Brian Burns pourront déposer une motion pour sa remise en liberté sous caution.