Le porte-parole du Parti travailliste pense que les récentes déclarations du Premier ministre n’ont nullement aidé Air Mauritius. Pour Arvin Boolell, Sir Anerood Jugnauth et même le ministre des finances ne mesurent pas la portée de leurs déclarations jugées alarmistes sur le secteur financier et les « blue chips » ayant l’Etat pour actionnaire principal.

Boolell s’est également rangé du côté de la Mauritius Bar Association qui a décrié, ce vendredi, le rôle politique joué par la police. Le porte-parole des rouges a demandé au Commissaire de Police, dont il a dit apprécier les qualités professionnelles, de faire en sorte que la police ne recoive pas d’ordre de la part de ministres.