Le porte-parole du Parti Travailliste a sévèrement critiqué la présence de trois membres du gouvernement lors d’une rencontre avec deux ressortissants étrangers au sujet de la société Dufry. Selon Arvin Boolell, la «quasi-enquête» menée par Ravi Yerrigadoo, Roshi Bhadain et Pravind Jugnauth s’apparente à un «complot».

Il estime donc que la police doit diligenter immédiatement une enquête sur ce qui a été dit durant cette soirée ainsi que le contenu de l’affidavit juré par Thomas Galet et Simo Carevic. Les faits et le comportement des trois membres du gouvernement étant très graves selon Boolell, ce dernier appelle Yerrigadoo, Bhadain et Jugnauth à soumettre leur démission.

Arvin Boolell insiste également afin que toute la lumière soit faite sur le contrat qui liait la Mauritius Duty Free Paradise avec Heinemann Duty Free, société qui fournissait les boutiques hors taxes du pays avant que Dufry n’entre en scène.