Le Directeur des poursuites publiques (DPP) a peu goûté la déclaration de l’avocat du Commissaire de police à la sortie de l’audience avec la juge Chui Yew Cheong, ce mardi. Satyajit Boolell l’a fait savoir à Mario Nobin à travers une « Notice » en Cour suprême, ce mardi après-midi. Kailash Trilochun avait estimé que n’étant plus concerné par la procédure initiée par Satyajit Boolell devant la Cour suprême, le Commissaire de police peut désormais arrêter le DPP, si la situation l’impose.

Dans un document rédigé par l’avoué Dwarka, le DPP rappelle que le « Final order » de la juge dit: « furthermore I order that the Applicant [ndlr, le DPP] be not arrested or detained in connection with matters raised in the said affidavit pending determination of the Application bearing SN 1047/2015 ». Plus loin, le document précise que la justice a également ordonné à la police et à l’Independent Commission against Corruption de ne pas procéder à l’arrestation de deux des avocats de Boolell.

Satyajit Boolell conclut en rappelant que le non-respect du « Final Order » de la juge Chui Yew Cheong constituerait un outrage à la Cour.

DPP SC Notice 8 sept 15_1

 

DPP SC Notice 8 sept 15_2