Il est 11h15. Xavier Duval est dans son bureau de leader de l’opposition. Aux alentours, tous les députés du PMSD discutent entre eux et font le va-et-vient dans le bureau de leur chef.  Tous les élus du PMSD sont là, y compris Marie Claire Monty, qui fait l’objet de toutes les attentions de la part du gouvernement depuis le retrait du PMSD de l’Alliance Lepep.

Dans le couloir ou sur le balcon, les autres députés bleus se racontent des anecdotes pendant que Duval reste cloîtré. Malini Sewocksing parle de son girls day out et de sa session de spa avec ses cousines, ce mardi. Tandis que Dan Baboo dit sa gêne par rapport à l’attention, un peu trop prononcée à son goût, que lui accordent des émissaires venus le convaincre de rester au gouvernement.

Quelques minutes avant le début de la séance, Shakeel Mohamed vient rendre une visite de courtoisie au nouveau leader de l’opposition. Les deux hommes se saluent chaleureusement, le leader du PMSD demande même au député travailliste pourquoi il n’est pas sur la liste des parlementaires devant intervenir au cours des débats sur le Sports Bill.

Les députés bleus prennent tous la direction de l’hémicycle à l’exception notable de Marie Claire Monty qui ne rejoint pas le Parlement. Là-bas, Showkutally Soodhun est seul sur le front bench. Après son caprice de mardi, le ministre du Logement et des Terres est assis à sa place de numéro 3 du gouvernement.

Les députés de l’opposition ne manquent pas de le titiller sur son coup de sang d’hier. Lui demandant où il était passé après avoir renvoyé ses gardes du corps et être rentré précipitamment chez lui après l’annonce de la promotion d’Ivan Collendavelloo au poste de Deputy Prime minister – poste que le président du MSM espérait obtenir en reconnaissance de ses bons et loyaux services à sir Anerood Jugnauth. Face aux moqueries d’en face, Soodhun sourit, gêné.

La sonnerie retentit, marquant l’entrée de la Speaker Maya Hanoomanjee au Parlement. Son sari rouge vif suscite un grand intérêt chez Paul Bérenger. Il la fixe, les yeux écarquillés. Le chef des mauves est assis à côté de celui qui le remplace au poste de chef de l’opposition. Un couloir de passage sépare désormais les deux hommes. Ce qui ne les empêche pas de bavarder dans la bonne humeur.

Sir Anerood Jugnauth, la mine sérieuse, fait son entrée. Il lance un regard sévère en direction des travées de l’opposition désormais peuplées des députés de l’opposition. Il va s’asseoir à sa place et parle brièvement à Soodhun, les deux regardant en direction de Xavier Duval. Entre-temps, Yodiga Sawmynaden prononce son discours d’introduction sur le Sports Bill qu’il présente ce mercredi. Il a à peine le temps de commencer que Maya Hanoomanjee pousse une colère. Une sonnerie de téléphone conduit la Speaker à interrompre le ministre. Elle menace, si un autre téléphone sonne, son propriétaire sera immédiatement exclu de la séance du jour. Ce qui conduit le bleu Thierry Henry à s’encanailler avec le Chief Whip Mahen Jhugroo.

Entre-temps la discussion SAJ et Soodhun sont rejoints par Ivan Collendavelloo. Prenant sa place à côté de SAJ, le nouveau Deputy Prime minister est accueilli chaleureusement par Soodhun qui lui tend la main, sourire aux lèvres. Les deux hommes prêtent peu d’attention au discours du ministre des Sports, préférant discuter. La quatrième place du Front Bench est libre. Pravind Jugnauth, le leader du MSM n’y ayant pas pris place.

La bonne humeur ambiante n’est interrompue un peu plus tard, après l’intervention de Xavier Duval et alors que Soodesh Rughoobur entame la sienne, avec l’exclusion de Shakeel Mohamed de l’hémicycle par Maya Hanoomanjee.

La Speaker l’a accusé d’avoir haussé le ton à son égard suite à la décision du Chief Whip de ne pas inclure le député travailliste sur la liste des orateurs. Celui-ci a répliqué en insistant sur le fait qu’il revenait à la Speaker de trancher cette question, et non au Chief Whip.

Alors que Maya Hanoomanjee a réaffirmé que la liste des orateurs est finalisée après consultations entre le Chief Whip et le Whip de l’opposition, et que l’élu rouge aurait dû au préalable s’adresser à ce dernier.

Shakeel Mohamed lui lance alors plusieurs fois : « You are gagging the opposition! » Et se fait expulser. Par solidarité, ses camarades de parti quittent eux ausi l’hémicycle.