Les économies développées et émergentes n’enregistrent pas des taux de croissance escomptés. Tandis que l’inflation demeure sous contrôle, voire en baisse, à Maurice. C’est à partir de ces deux principaux facteurs que le Monetary Policy Committee (MPC) de la Banque de Maurice (BoM) a décidé de maintenir son taux directeur à 4,65% lors de sa réunion de ce jeudi.

Ramesh Basant Roi, le gouverneur de la Banque centrale, admet aussi que les ambitions de croissance du pays devront être revues à la baisse pour l’année. Se rapprochant des prévisions de Statistics Mauritius, la BoM estime que l’économie locale grandira par 3,7% cette année, en deçà des 5% souhaités par le gouvernement. Cela est notamment expliqué par un volume d’investissement insuffisant dans le pays, analyse Pierre Dinan, membre du MPC.

Par ailleurs, le gouverneur de la BoM a précisé que la ligne de crédit temporaire octroyée à la National Commercial Bank a été reconduite. Il précise également que le rapport de nTan sur l’ex-Bramer Bank sera rendu public. Une nouvelle fois, Ramesh Basant Roi a estimé que c’est l’intérêt du pays qui a primé alors que la BoM prenait des décisions par rapport au groupe BAI.