Follow Us On

Slider

C’est à Bois-Cheri que Navin Ramgoolam a démarré, ce vendredi, une série de congrès qui le mènera à travers l’île. A presque un mois du premier anniversaire de la victoire de l’Alliance Lepep, le leader du Parti travailliste a estimé que les principes sur lesquels le gouvernement a été élu ont été oubliés.

Critiquant l’attitude du pouvoir envers lui, Ramgoolam a redit qu’il avait pris la décision de s’éloigner de la direction du parti, mais que « l’acharnement » contre lui l’a conduit à rester. De même, c’est l’attitude de la police qui l’a, explique-t-il, conduit à se montrer intransigeant sur l’ouverture de deux safe deposit boxes à la filiale de la MCB de Bell-Village. Toutefois, l’ancien Premier ministre a expliqué avoir ouvert les deux coffres aujourd’hui, en présence de la police, afin de leur confirmer qu’ils ne contiennent que des bijoux et effets personnels de ses parents. Conformément à ce qu’il a toujours clamé.

Evoquant l’action du gouvernement, Ramgoolam a estimé qu’avec la manière de gérer le dossier du traité fiscal entre l’Inde et Maurice, le gouvernement pourrait conduire à des pertes d’emplois massifs dans le secteur du global business. De même, le chef du gouvernement clame que contrairement à ce qu’affirme le gouvernement, loin de ne s’attaquer qu’aux criminels, le Good Governance and Integrity Reporting Bill, s’il est voté, affectera également les citoyens victimes de dénonciations arbitraires.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News, Videos
[Vidéo] Harel Mallac Group s’associe à Fitch Learning pour des formations de pointe

Contribuer à la création de « milliers d’emplois » dans le secteur des services financiers et aider à la croissance de celui-ci....

Close