Les Rs 800 millions devant être initialement payées à Sinohydro n’ont connu aucun dépassement budgétaire. C’est ce qu’a affirmé Nando Bodha en procédant à l’ouverture d’un nouveau tronçon de l’autoroute reliant le trafic venant du nord au rondpoint de Ripailles. Le terrain étant « extrêmement compliqué », trois mois d’études et de tests ont été nécessaires selon le ministre des infrastructures publiques pour s’assurer que les travaux seront durables.

La réparation de la partie abîmée et la mise en service des nouveaux tronçons de l’autoroute porteront le coût total des travaux à environ Rs 4 milliards. Cette somme comprend un dépassement budgétaire de Rs 1,5 à Rs 1,6 milliard lié à la complexité des travaux sur ces terrains en pente et soumis à une forte infiltration d’eau.